En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

La mobilité durable

Des élèves en projet pour une mobilité durable au collège de La Talaudière ?

Par Administrateur pierreetmariecurie, publié le mercredi 5 mars 2014 10:35 - Mis à jour le jeudi 3 avril 2014 10:32
 

Des élèves en projet pour une mobilité durable au collège de La Talaudière ?

 

Des élèves de classe de sixièmes ayant une heure hebdomadaire de projet dans le cadre de l’accompagnement personnalisé, se penchent actuellement sur l’impact des trajets scolaires sur la planète.

Un premier groupe au 1° semestre 2013-2014 a réfléchi sur ses modes de transport pour venir au collège et souhaite encourager une autre façon de faire afin de réduire les embouteillages aux heures d’entrées et sorties du collèges et surtout l’impact de ces déplacements sur l’effet de serre.

 

 

Le 2° semestre est donc l’occasion de proposer à 2 autres groupes cette fois de réfléchir  à cette question afin de sensibiliser le plus grand nombre et trouver peut-être des solutions pour les années à venir.

 

 

Dans un premier temps ils ont réalisé une recherche documentaire pour répondre aux questions suivantes : 

 

* Pourquoi cherche-t-on actuellement à réduire nos déplacements en voiture personnelle ?

 

*Pourquoi la production de CO2 est nuisible pour la planète ?

 

*Qu’est-ce que l’effet de serre ?

 

*Pourquoi les gaz  à effet de serre sont dangereux pour l’avenir de la planète ?

 

*Combien coûte 4km en voiture  : 

  • en essence ? 
  • En euros ?
  • En kg de Co2 ? Et en vélo ?

Voici leur réponse : 

 

 

1- On cherche à réduire nos déplacements en voiture personnelle parce-que : 

 

*Les pots d’échappement rejettent des gaz irritants pour les yeux, les poumons et nuisibles pour la santé (maladies respiratoires). En France, les transports constituent le secteur le plus polluant, ils représentent 26% de nos émissions, et 14% sont dus aux voitures particulières.

 

*La combustion du pétrole rejette dans l’air des gaz à effet de serre comme le dioxyde de carbone, responsables du réchauffement climatique de la planète.

 

*La circulation de voitures individuelles  a augmenté de 23 % en 10 ans, 50% des trajets réalisés sont inférieurs à 3 km  en ville, avec une occupation moyenne de 1,25 personnes par véhicule.

Cela provoque des accidents de la circulation avec une forte mortalité, une pollution sonore et du stress.

 

*Le coût du pétrole, de l’achat et de l’entretien de la voiture sont importants dans un budget (13% du budget des ménages en moyenne)  et de plus augmentent régulièrement.

 

2- La production de dioxyde de carbone (CO2) est nuisible pour la planète puisqu’il augmente l’effet de serre naturel, provoquant ainsi un réchauffement climatique accéléré.

 

3- L’effet de serre est un phénomène naturel puisque l’atmosphère terrestre se conduit un peu comme la vitre d’une serre. Elle laisse pénétrer la chaleur du soleil et l’emprisonne. De plus, les gaz à effet de serre présents dans l’atmosphère piègent les rayons infrarouges émis par la Terre.

 

 

4-Les gaz à effet de serre sont dangereux pour l’avenir de la planète puisqu’ils augmentent le phénomène naturel en provoquant donc un réchauffement climatique rapide du fait de l’homme.

  • Cela a de multiples conséquences en particulier sur la fonte des glaciers donc sur une augmentation du niveau des océans (disparition d'espèces, inondations ...), sur les mouvements des courants marins (disparition d’espèces marines, modification du climat sur les côtes...).

5- Combien coûte 4km en voiture en essence ? 0,328 litre   

  • en euros ?  0,50 €        - en kg de CO2? 0,6kg

Et en vélo combien ça coûte ? 0 litre 0 €       0 kg

 

Si un français sur 100 diminuait ses déplacements de courte distance de moitié, l’émission des gaz polluants diminuerait de 25 millions de tonnes par an.

 

 

Ils ont ensuite calculé individuellement leurs trajets hebdomadaires en kilomètres et en gaz à effet de serre afin d’envisager d’étudier la raison des écarts entre leurs différentes pratiques.

 

Comment réduire ma consommation personnelle en gaz à effet de serre ?

 

I- Je dois d’abord connaître les kilomètres que je parcours pour venir au collège.

 

J’habite sur la commune de ......................................................................................

Sur la carte topographique qui a une échelle de 50 000 ème

1 cm sur la carte correspond à ........................ mètres sur le terrain. 

Je parcours ..................cm soit ..............................m =..........................kilomètres  pour aller au collège.

 

II- Ensuite je dois calculer pour une semaine les distances parcourues et la quantité de gaz à effet de serre que je produis.

 

Savoir compléter un tableau de calcul

 

a- Complète le tableau ci-dessous en fonction des déplacements que tu effectues durant une semaine pour le collège.

Types de transport

lundi

mardi

mercredi

jeudi

vendredi

TOTAL

Marche à pied ou vélo  

…...... km

…...... km

…...... km

…...... km

…...... km

…...... km

Bus

…...... km

…...... km

…...... km

…...... km

…...... km

…...... km

Voiture 1 personne avec le chauffeur

…...... km

…...... km

…...... km

…...... km

…...... km

…...... km

*Covoiturage ou dépôt sur le trajet du travail

…...... km

…...... km

…...... km

…...... km

…...... km

…...... km

 

TOTAL : .......................km.

 

b- A l’aide du tableau ci-dessous, calcule tes émissions de gaz  à effet de serre pour une semaine d’école.

Types de transport

Nombre total de kilomètres

Emissions en g de CO2 /km/personne

TOTAL

Marche à pied ou vélo  

 

0

 

 

Bus

 

80

 

Voiture 1 personne avec le chauffeur

 

310

 

Covoiturage1 ou dépôt sur le trajet du travail

 

155

 

 

Au cours d’une semaine au collège, j’émets actuellement  .....................grammes  de CO2 

au total, soit .................................kg de gaz à effet de serre.

 

 

Nous allons ensuite envisager comment réduire la production de chacun dans la mesure du possible et proposer ces solutions au plus grand nombre.

 

Mme Isabelle Hanicotte (professeur de S.V.T.) et Mme Christine Granjon (professeur de Mathématiques), au collège